BLOG‎ > ‎

Proverbes costariciens

publié le 10 oct. 2013 à 11:11 par Julie Decoene   [ mis à jour : 10 oct. 2013 à 11:13 ]
Je l'ai déjà évoqué, les ticos ont leur philosophie du bonheur (la "pura vida"), mais ils ont aussi un sens de l'humour taquin et grivois.

Voici quelques proverbes du coin pour vous en donner un aperçu...

¿A las cuantas cervezas te entra la miona?

Cette phrase à double sens peut aussi bien vouloir dire "après combien de bière tu dois aller aux toilettes ?", mais aussi "après combien de bière tu as envie de t'envoyer en l'air ?". Le jeu est donc de demander "Te entra la miona ?", en espérant que l'autre réponde que oui. Ce qui est pratique quand on est étranger, c'est qu'au début on ne comprend pas la question (dans aucun des deux sens), et qu'après explication il est trop tard pour se faire piéger.

El Zarpe

L'autre chose qu'on apprend quand on sort boire un coup c'est le zarpe, le dernier verre qu'on commande avant de rentrer dormir. Comme dirait l'autre : "le dernier pour la route".

D'emblée, on m'explique qu'en fait ce n'est jamais vraiment le dernier, ce qui nous amène aux trois choses sur lesquelles un tico ment toujours :

1. Quand il commande le zarpe.

2. "Tu me prêtes mille colones et je te les rends demain", il ne vous les rendra jamais.

3. "Solamente la puntita mi amor".

Je vous laisse traduire le dernier point, en n'oubliant pas que si les ticos rajoutent -ita à la fin d'un mot, ça ne veut pas dire que c'est petit, c'est juste parce qu'ils parlent comme ça !

Cet humour ne se limite pas aux frontières du Costa Rica, puisqu'un groupe bolivien chante "solamente la puntita".