BLOG‎ > ‎

[Parc national] Curú

publié le 24 janv. 2014 à 17:11 par Julie Decoene   [ mis à jour : 25 janv. 2014 à 07:40 ]
Comme promis il y a quelques semaines, un sujet tourisme ! Et oui, mon papa est venu et donc nous avons pu visiter des endroits que je ne connaissais pas, mais tout en restant relativement près de chez moi. Voilà ce qui arrive quand on n'a pas de voiture, on ne connait pas des endroits magnifiques qui ne sont pourtant pas loin... Nous avons visité les magnifiques plages de Malpais, Santa Teresa et Montezuma. Mais comme je mets un point d'honneur à ne pas publier de photos de plage sur mon blog, je vous parlerai plutôt du Parc National Curú, qui se trouve près de Paquera. C'est au bord de l'eau, certes, mais au moins ce n'est pas une de ces plages à vous rendre jaloux.

Le parc de Curú est un parc que je qualifierais de niveau très facile pour ce qui est de la marche... Ce n'est pas super grand et c'est pratiquement plat, et aussi comme c'est un parc national, les chemins sont très bien entretenus (En général, c'est déjà moins le cas dans les réserves privées). On peut y voir la mangrove de tout près, et donc la faune et la flore spécifique à ce type de forêt, en bordure d'eau salée.



Il est recommandé de se rendre tôt le matin pour y voir des oiseaux. Comme nous faisions du snorkeling le matin, nous avons fait le parc vers midi, autant dire à l'heure de la sieste pour tout ce petit monde. Ce qui ne nous a pas empêché de voir quelques animaux, dont certains que je n'avais jamais vus ! 

Dans ce parc, comme dans beaucoup d'autres au Costa Rica, vous ne pouvez échapper au singe capucin ou "cara blanca" en espagnol, ce qui signifie "visage blanc". Ces singes-là sont habitués à la présence humaine et donc ils viennent naturellement à notre rencontre, jusqu'au parking. Dans d'autres parcs, j'ai déjà vu des singes capucins voler de la nourriture aux touristes...



L'autre singe que nous pouvons également voir au refuge Curú, ou en fait un peu partout (en tous cas je les entends de chez moi), c'est le singe-hurleur. Ca fait un bruit sympa aussi, mais pour vraiment se rendre compte il faut venir sur place... 


Oui, lui il vient moins près que l'autre... Mais ils ont un point commun, c'est la queue préhensile. Il n'y a qu'en Amérique que les singes ont la queue préhensile. C'est-à-dire qu'ils peuvent utiliser leur queue pour se pendre à un arbre, comme ils utiliseraient un bras ou une jambe.

Voilà aussi un héron :


Et puis pour terminer, un crocodile - ou un tronc d'arbre, c'est selon ce que chacun voit.


Moi j'dis que si c'est un tronc d'arbre, il a vachement une forme de crocodile quand même.

Sur ce, un bon week-end à tous!