BLOG‎ > ‎

L’hiver approche

publié le 16 avr. 2013 à 09:56 par Julie Decoene   [ mis à jour : 26 avr. 2013 à 08:49 ]

L’autre jour, Jean Carlo me sort (traduction) : « Ils disent que dans une semaine c’est l’hiver. Il faut acheter des bougies ».  

Pardoooon ?


Dit comme ça, ça fait « Il va y avoir 25 centimètres de neige et ça va être tout noir, on va devoir hiberner et s’éclairer à la bougie ». 

Sommes-nous bien au Costa Rica ? Explications.


Premier point, en zone tropicale, les quatre saisons telles que nous les connaissons n’existent tout simplement pas. Il y a une saison sèche et une saison humide. C’est très simple : 6 mois secs, de novembre à avril, dit « l’été »; 6 mois humides, de mai à octobre, dit « l’hiver ». Je me trouve dans la région de Guanacaste, où les saisons sont les plus marquées. Durant la saison sèche, nous ne voyons presque pas une goutte de pluie pendant 6 mois, c’est carrément aride (entre 33 et 37°C) et durant la saison humide, il peut pleuvoir continuellement durant 2 semaines.

Remarquez, ce n’est pas comme ça partout, le pays est en fait composé d’une large variété de microclimats. Par exemple, sur la côte Caraïbe Sud, il pleut un peu tous les jours, toute l’année, avec deux mois où il pleut beaucoup plus. Dans la vallée centrale (San José), il fait plus frais, entre 22 et 25°C toute l’année. Sur les plus hauts sommets, on trouve des températures avoisinant celles de la Belgique au cœur de l’hiver. Etc.

Donc, d’ici « une semaine », il devrait pleuvoir. Je mets une semaine entre guillemets car si c’est une semaine tica, ça peut aussi être deux semaines, trois semaines, voire un mois, qui sait.

Nous sommes dans l’hémisphère nord, alors certains diront « mais pourquoi c’est l’hiver quand c’est l’été en Belgique ? Pas possible, pas logique etc. » Comme je disais, nous sommes en zone tropicale, les saisons n’ont rien à voir avec celles de chez nous. Les températures et les saisons dépendent en priorité de facteurs tels que l’altitude et les courants marins, en aucun cas de l’inclinaison de la Terre par rapport au Soleil. D’ailleurs, la longueur des journées ne change presque pas au fil de l’année.

Ce qui nous amène à notre deuxième point. Si la longueur des journées ne change pas, « pourquoi diantre des bougies ? Et puis quoi, tu nous avais menti quand tu disais que tu avais l’électricité ? » 

C'est parce que quand il pleut, c’est l’orage. Un vrai gros orage avec plein d’éclairs. Et donc, si la foudre tombe au mauvais endroit, ça peut entraîner des coupures d’électricité, d’où la provision de bougies. On évitera aussi de sortir avec un parapluie à pointe métallique, véritablement dangereux pour celui qui s’y abrite. Bref, prudence pendant cette saison.

La saison des pluies a quand même ses avantages. Ou plutôt, elle fera disparaître les inconvénients de l’aridité de la saison sèche. La température devrait chuter, fini les 33 à 37°C, on devrait passer sous les 30°C de température maximum. L’eau va venir arroser les terres et enfin nous n’aurons plus autant de poussière qui entre dans la maison. On devrait avoir de l’eau courante toute la journée, ce qui n’est pas le cas en saison sèche, c’est d’ailleurs pour cela que nous avons mis un réservoir.

Les paysages vont redevenir verts. Quand je vous disais que l’été et l’hiver n’ont rien à voir avec la définition classique… Ici, toute la symbolique de renouvellement liée aux saisons n’existe pas. Si certains fruits et légumes ne poussent qu’à un moment de l’année (ce mois-ci : les mangues), il y en a bien toute l’année.

Pour ce qui est du tourisme, bien que la saison haute corresponde à l’été et la saison basse à l’hiver, à moins de détester la pluie, je pense vraiment qu’on peut visiter le Costa Rica toute l’année selon ses envies. A chacun de trouver sa saison idéale selon ce qu’il veut voir et faire (ponte des tortues, rafting,…).

Pendant que j’écris, il parait qu’en Belgique c’est le printemps, alors que ceux qui y sont profitent bien du climat frais pour boire un verre en terrasse.