BLOG‎ > ‎

Le Costa Rica et la francophonie

publié le 16 avr. 2015 à 08:30 par Julie Decoene

En 2014, le Costa Rica est devenu, en même temps que le Mexique et le Kosovo, un nouveau membre observateur de l’organisation internationale de la francophonie. (Source)


Qu’en est-il concrètement du statut de la langue française au Costa Rica ?

La langue française est la deuxième langue étrangère obligatoire à l’école, après l’anglais (c’est un cas unique en Amérique latine). Mais la plupart des ticos ne savent en réalité parler que quelques mots de base : « comment ça va ? », « merci beaucoup », etc. L’impact de la France sur le Costa Rica n’est donc pas vraiment perceptible au niveau de la langue, le français reste quand même très peu parlé. 

C'est plutôt au niveau de la culture que la France a marqué le pays. Le pays a une grande tradition citoyenne qui découle de la révolution française. Ce n’est pas par hasard que le drapeau costaricien est bleu, blanc et rouge. Le droit costaricien est également inspiré du droit français. 

Apprendre le français au Costa Rica, ce n’est pas juste étudier une langue, mais c’est aussi s’imprégner d’une culture et d’une pensée critique. Pour les plus passionnés, on peut aller jusqu’à parler d’un mode de vie. (Vidéo TV5 Monde)


Les touristes français au Costa Rica

Le Costa Rica est particulièrement apprécié des Français. A certains endroits, ils représentent à eux seuls jusqu'à 90% du tourisme local. Il s'agit en particulier des endroits cachés, des perles que parfois seules les agences francophones offrent, connaissant bien leur public. En effet, le touriste français est réputé pour être à la recherche de l'authenticité. Il aime sortir des sentiers battus et avoir le sentiment de vivre quelque chose de vrai. 

Il est donc apprécié pour l'intérêt réel qu'il porte à la culture du pays, contrairement à d'autres touristes qui veulent juste profiter de la plage. En général, il accorde de l'importance à ce qu'on puisse lui parler dans sa propre langue. Les ticos sont donc bien conscients que l'apprentissage du français est un atout qui peut faire la différence dans le secteur du tourisme, et cela participe au rayonnement de la francophonie dans le pays.


Entre tradition, passion et tourisme, la francophonie, en tant que langue et culture françaises, a donc de beaux jours devant elle au Costa Rica!

Mon ressenti

Depuis plus de deux ans que je vis au Costa Rica, je pense que les ticos sont en général curieux et ont envie de connaitre de nouvelles cultures, même si parfois ils ont certains préjugés. En tant que francophone vivant au Costa Rica, je considère comme une mission de faire mieux connaitre ma culture, souvent méconnue ou déformée.


A bientôt, je l'espère, pour une nouvelle publication!

Julie
Comments