BLOG‎ > ‎

La presse au Costa Rica

publié le 7 juin 2013 à 12:15 par Julie Decoene   [ mis à jour : 23 juin 2013 à 14:18 ]
drapeau
Chaque année, l'UNESCO célebre la liberté de la presse le 3 mai. Cette année, c'était au Costa Rica. Une destination de choix pour cette cérémonie, puisque le Costa Rica est, derrière la Jamaïque, classée en tête des pays d'Amérique (Nord et Sud confondus) en ce qui concerne la liberté de la presse.

Au niveau mondial, le pays est classé 18e, devant la Belgique (21e) et la France (37e). Source: Reporters sans Frontières.

Une place fragile car d'une part, il y a quelques années à peine, des journalistes y étaient encore emprisonnés pour diffamation, et d'autre part, le secteur est dominé par deux grands groupes, ce qui laisse une porte ouverte à la manipulation de l'information.

Il me semble que c'est l'occasion de vous parler des sujets d'actualité au Costa Rica, qui sont ma foi assez différents de ce qu'on entend en Belgique ou en France. Ici, point de débat sur des sujets de société. Alors, de quoi parle-t-on ? J'ai essayé de dégager les sujets qui reviennent souvent, et surtout qui sont loin d'être banals de mon point de vue. C'est un avis personnel et donc certainement biaisé. 

Il y a bien sûr d'autres sujets, mais ce sont les choses qui m'ont marquées personnellement. Ce qui m'a aussi étonné, c'est le temps consacré à chaque sujet à la télévision. Cela dépend peut-être de la chaîne, mais sur celle que nous regardons (Canal 6), il me semble que chaque sujet est abordé vraiment longtemps et en profondeur, et a été investigué. 


Les catastrophes naturelles et les accidents

Entre les incendies de forêt en saison sèche, les inondations et les tornades en saison verte, les éruptions volcaniques et les tremblements de terre, il y a presque tout le temps un sujet lié aux conditions naturelles qui nous entourent. Et c'est pas plus mal de nous rappeler souvent qu'on est bien peu de choses.
Dans le même ordre d'idées, on rapporte beaucoup les accidents de la route, les incendies, les effondrements, etc.

Cette thématique intéresse tellement les ticos, qu'ils diffusent aussi énormément ce type d'information sur ce qu'il se passe à l'étranger. Ainsi, au sujet de la Russie, on parlera plus de la température, du nombre de centimètres de neige et des Russes qui ont très froid (vidéos youtube à l'appui), que des Pussy Riots. Et on a pu voir en boucle la vidéo d'un crash d'avion sur une autoroute en Russie il y a quelques mois... 
Les dernières nouvelles d'Europe : incendie d'un appartement à Bruxelles et inondations en Allemagne.

La criminalité

La criminalité ici concerne principalement l'argent. Pas de crime xénophobe, homophobe ou politique. Il n'y a pas non plus d'attentat ou de meurtre de masse. On entendra surtout parler de fraudes en tout genre (de la petite arnaque pas bien méchante au blanchiment d'argent), de trafic de drogue, de vols à la tire, ainsi que d'enlèvements et meurtres liés à ces activités. 

A titre d'exemple, un meurtre a récemment ému tout le pays, c'est celui d'un gardien du parc de Tortuguero qui s'est fait assassiner par des voleurs d'oeufs de tortue (un commerce illégal mais très profitable).

Le budget du gouvernement

Il y a peu de débat social ou sociétal, mais par contre, on s'intéresse beaucoup à ce que fait le gouvernement avec l'argent, et ce dans les moindres détails. Les voyages de la présidente à l'étranger, l'attribution des marchés publics, les salaires des fonctionnaires et les dépenses inutiles du gouvernement sont autant de sujets que la presse n'hésite pas à fouiller en profondeur. 

Dernièrement, on a eu droit à une facture de biscuits d'environ 16 000€. Avec tout le détail des goûts commandés. Et bien sûr, un micro-trottoir où tout le monde disait qu'on devrait utiliser cet argent pour autre chose.
Autre exemple plus sérieux, le gouvernement avait attribué une concession pour une autoroute à une société étrangère (américaine je pense). Avec un péage particulièrement élevé et qui bénéficierait à une société étrangère, les ticos sont descendus dans la rue pour manifester contre ce projet et demander de trouver une autre option.

Un sujet politique est tout de même souvent abordé : le commerce international. Le pays collectionne les rencontres et les accords bilatéraux avec des pays du monde entier. La presse n'oubliera jamais de compléter l'info par ce qu'aura coûté, poste par poste, d'accueillir tel chef d'état ou d'envoyer une délégation à l'autre bout du monde.

Les disparitions

Le pays totalise 25% du territoire comme réserve naturelle et 1 290 km de côte. Quand ce n'est pas un qui se perd dans la forêt, c'est un autre qui se noie. Avec parfois une issue heureuse, comme pour la dame qui vient d'être retrouvée après 3 jours de disparition au Cerro Chirripo, la plus haute montagne du pays. Elle aurait survécu à des températures avoisinant 0 degré avec ses vêtements mouillés... en mangeant du chocolat !


J'espère avoir pu vous en apprendre un peu plus sur la vie ici. Merci de me lire et à bientôt !