BLOG‎ > ‎

Hola

publié le 12 avr. 2013 à 10:02 par Julie Decoene   [ mis à jour : 26 avr. 2013 à 08:49 ]
Salut à toi et bienvenue sur ce blog!

Ca y est je saute le pas d'écrire un blog sur mes découvertes quotidiennes dans ce pays incroyable. 
Il est grand temps d'évacuer le trop-plein de nouvelle culture et de le partager avec vous. Je ne peux plus attendre le mois d'août, j'ai trop de choses à raconter.

Je pense qu'un bon début pour vous faire découvrir la culture locale c'est tout simplement d'engager une petite discussion sur la façon de dire bonjour, d'où le titre de ce message Hola, dont nul n'ignore la traduction Espagnol-Français.

On utilise Hola, mais aussi très couramment Buenas, qui est une contraction de Buenos días (bonjour le matin), Buenas tardes (bonjour l'après-midi), et Buenas noches (bonjour le soir ou bonne nuit). Ce petit Buenas est donc bien pratique car on ne doit pas se préoccuper de savoir l'heure qu'il est pour l'utiliser.

Quand on se rencontre "de près", c'est très simple, c'est comme en Belgique: une seule bise sur la joue, entre deux filles, ou entre une fille et un garçon, ou entre deux garçons s'ils sont très amis, sinon ils se serrent la main. Exactement comme en Belgique, je vous dis!

Pour faire coucou "de loin", par contre, c'est une autre culture. On n'hésite pas à siffler, klaxonner, crier. Quand je dis crier, ça peut être une voyelle au hasard (enfin, je pense plutôt que chacun a son propre "son"), ou bien le Hola ou le Buenas cités précédemment, ou encore d'autres mots locaux que j'ai du mal à distinguer. Adiós s'utilise aussi quand on croise quelqu'un en rue et qu'on le salue sans entamer aucune conversation, "Bonjour-Au revoir" en somme. Statistiquement, le son brut l'emporte haut la main. J'éclate de rire intérieurement à chaque fois que je l'entends. Ca donne quelque chose comme "eeeeeuuu", "oooouuuu"... C'est plus facile pour crier, le but étant que l'autre ne puisse pas louper qu'on le salue.

Car ici, c'est grossier de ne pas répondre à celui qui te dit bonjour. Même si du point de vue européen, on aurait plutôt tendance à penser que c'est l'autre qui est grossier de siffler ou de crier comme un putois au milieu de la rue. Et bien non, il faut répondre, sinon c'est bien parti pour se faire cataloguer comme désagréable du quartier.

Quand quelqu'un demande comment ça va, il faut toujours répondre et il écoute la réponse.
Ca tombe bien : j'ai toujours détesté qu'on ne réponde pas quand je demande comment ça va, ou pire, qu'on n'écoute pas la réponse après m'avoir demandé comment j'allais.

A cette question, beaucoup vous répondront Pura Vida, expression qui est la base de toute la philosophie de vie, et que je me ferai un plaisir de vous expliquer dans un autre message.

Enfin, pour dire au revoir, on ne dira pas Adiós, dont j'ai déjà donné l'utilité plus haut, mais Hasta luego. A bientôt donc, même aux personnes qu'on ne connait pas, même si c'est quelqu'un qu'on ne reverra sans doute jamais (un taxi dans la capitale par exemple).

Sur ce, à bientôt!