BLOG‎ > ‎

CouchSurfing V2.0

publié le 25 avr. 2013 à 11:19 par Julie Decoene   [ mis à jour : 26 avr. 2013 à 08:48 ]
A Bruxelles, j'ai eu ma petite période de participation à la communauté CouchSurfing. En 2011, j'ai accueilli pas moins de 14 personnes dans le canapé-lit de mon appartement bruxellois. Ils ont pu profiter de la proximité du Mont des Arts et du centre-ville, et bien sûr de mon hospitalité. 

Je garde superbes souvenirs du CouchSurfing. Certains invités vendent du rêve : ils ont tout quitté pour faire le tour de l'Europe pendant un an. D'autres sont des étudiants qui profitent de leur Erasmus en Europe pour faire l'un ou l'autre petit voyage, avec ce que leur budget leur permet. D'autres encore, passent à Bruxelles car c'est sur leur chemin. Parfois, ils prennent l'avion le lendemain matin, ou quelques jours plus tard, à Zaventem ou Gosselies. Ils préfèrent trouver un hôte et lui offrir un verre ou un resto, plutôt que de payer un hôtel.

Il y en a que j'ai revus. Morgane a commencé ses études à Bruxelles et y organise des concerts dans son appartement. Bil a profité d'un voyage en Belgique et aux Pays-Bas avec des amis turcs pour boire quelques verres ensemble. Je n'ai pas revu Yiwei, qui m'avait offert un porte-bonheur chinois, mais elle m'a récemment donné des nouvelles et demandé de lui envoyer une carte du Costa Rica à Shangaï.

CouchSurfing, en résumé, c'est...

beaucoup d'échanges sur les cultures : l'alimentation, les goûts musicaux, les aspirations dans la vie de chacun... 

avoir la sensation d'être en vacances et de voyager tout en restant chez soi.

J'ai actualisé mon profil en janvier, et à la mi-mars, j'accueillais ma première surfeuse au Costa Rica. Morgane (une autre), Californienne venue visiter le Costa Rica avec son sac-à-dos pendant un mois. Elle est arrivée un samedi matin avec un autre Américain rencontré en chemin, Alex, qui lui est bénévole dans une ONG à Monteverde la semaine, et sur les routes le week-end. Ils ont eu de la chance, avec les fêtes de Jicaral, il y avait de l'animation et ils n'ont donc pas eu le temps de s'ennuyer puisqu'ils sont repartis le lendemain à l'aube.

Comme ils étaient deux, je n'ai pas dû m'en occuper à temps plein et j'en ai profité pour prendre des photos des fêtes.

Fiestas de Jicaral 2013



Ici, c'est difficile d'occuper les surfeurs, pas comme à Bruxelles où il y a plein de choses à voir, à faire, à manger et à boire. Certes, il y a des choses à voir mais il fait très chaud et nous n'avons pas de voiture pour nous déplacer. Il faut donc énormément de motivation.

La motivation, je l'ai rencontrée en la personne d'Indhira. Cette magnifique black d'1m75, Espagnole et Dominicaine, m'a fait passer 3 super journées en ce début de semaine. Au début d'un voyage initiatique d'un an, qui commence au Costa Rica pour se terminer en Argentine, elle sait donner et recevoir avec une incroyable facilité. Elle m'a aidée à sauter le pas de se servir dans la nature. Ramasser des mangues. Et d'autres fruits dont les graines, trouées à la foreuse, nous ont servi à fabriquer des colliers.

  
 

Nous avons gravi une montagne, au sens propre, sous la chaleur déjà accablante à 8 heures du matin. 

Caminando por la montaña




Elle m'a accompagnée à mon cours d'aérobic, précédé d'une séance d'information sur ce qu'est un style de vie sain. Le dernier jour, nous avons pris le ferry et sommes allées à la piscine de Puntarenas, où elle est restée pour rencontrer son hôte suivante.

Indhira tient un blog depuis 2011. Le blog est en espagnol, mais son rêve est qu'on traduise ses articles en anglais. Et pourquoi pas, en français. Si ça peut aider un maximum de personnes. C'est plein de réflexions sur la vie et la société, c'est souvent assez lié au mode de vie européen (sujets tels que le stress, la crise en Espagne...). Plus tard, elle souhaite devenir coach en développement personnel.


J'espère que cela vous donnera envie de tenter l'expérience, que ce soit comme hôte ou comme surfeur. Et que les photos vous donnent envie de venir en vacances au Costa Rica.

Merci de me lire et à très bientôt.