BLOG‎ > ‎

Avril

publié le 18 avr. 2014 à 15:40 par Julie Decoene   [ mis à jour : 18 avr. 2014 à 15:40 ]
Hola !

Oui je sais, ça fait longtemps. Beaucoup de boulot, des chamboulements dans la vie privée et un séjour en Belgique... 

On s'est bien amusés en Belgique (et en Espagne) d'ailleurs, hormis le fait que j'étais malade pendant presque tout mon séjour. Parce que oui, 15°C c'est pas chaud, c'est froid! Qu'on se le dise.

En parlant de chaleur, le sujet d'aujourd'hui est particulièrement en rapport, car je vais vous parler du mois d'avril, c'est-à-dire le mois de loin le plus chaud et le plus sec dans ma région. C'est la fin de la saison sèche et elle atteint donc son paroxysme. Vous voyez, avant un orage, quand l'air devient bien lourd et qu'on attend plus qu'une chose, c'est qu'il pleuve ? Et bien voilà, c'est exactement à cela que ressemble le mois d'avril. Il n'a pas plu depuis fin novembre (en théorie, car il a quand même plus deux fois - une fois en janvier et une fois quand j'étais en Belgique, cela est dû au changement climatique), et donc tout est sec, il y a de la poussière partout... Bref, ce n'est pas joli à voir. Comme je le répète souvent aux personnes qui veulent venir me voir, le mois d'avril est plutôt a éviter pour visiter la péninsule de Nicoya. 

Il fait tellement chaud, qu'on boit de la bière avec des glaçons (oui même moi qui suis BELGE!!!). 

Et pourtant, c'est l'un de mes mois préférés.

Déjà, ça fait 3 ans que je suis venue pour la première fois au Costa Rica. Je m'en souviens bien, après être allée à la réserve Karen Mogensen où j'ai rencontré mon chéri, j'étais allée à la Isla Tortuga qui était bondée de touristes car c'était, comme cette semaine, la Semana Santa (les vacances de Pâques). Cela fait aussi environ un an que j'ai commencé ce blog. Donc voilà, c'est un peu le mois des anniversaires.

Mais aussi, c'est un mois où il y a des jours de congé pour les ticos, jeudi et vendredi saint pour être exact. Et comme c'est la fin de la saison sèche, ils en profitent tous pour aller une dernière fois à la plage avant l'"hiver", c'est-à-dire la saison humide. C'est aussi une occasion de faire la fête pour certains, et c'est là qu'on voit toute la contradiction des ticos, puisque normalement ce sont des congés dédiés à la pratique religieuse. Par exemple, la vente d'alcool est interdite pendant ces deux jours, et on en voit certains faire des stocks au supermarché le mercredi soir.

Enfin, c'est surtout le mois des mangues et des noix de cajou. En effet, nous n'avons pas ces fruits là toute l'année, par contre une fois qu'ils arrivent, c'est limite un concours pour arriver à refiler le surplus de mangues à ses voisins. Je pense que la majorité des mangues finissent par pourrir sans qu'on ait le temps de les manger, et tout le reste de l'année on n'en a pas... Donc opération confitures, sorbets,... Si vous avez des idées de recettes, je suis preneuse !

 

Concernant les noix de cajou, je vais quand même faire un petit explicatif sur ce fruit. En espagnol, c'est la semilla (graine) de marañon. Donc cette petite noix est en fait la graine d'un fruit, le marañon, qui lui peut se manger également, tel quel, en jus, ou bien cuit pour en faire du miel. La graine quant à elle, donc la noix de cajou comme nous la connaissons, doit être grillée avant d'être épluchée pour pouvoir être consommée, sinon elle est toxique.

Ici donc, pas d'oeufs de Pâques, sauf dans mon frigo car j'ai prévu un petit stock lors de mon dernier voyage. L'occasion de faire découvrir aux ticos le bon chocolat belge !

Joyeuses Pâques à tous !